Bassin naturel

Bassin de jardin Bassin naturel

Un bassin et la nature vous accompagne

Le bassin naturel est la forme de bassin de jardin la mieux intégrée et la plus ornementale. Raffiné, le bassin naturel constitue un point d’intérêt majeur pour un jardin en créant un espace de vie aquatique et végétale et une source de fraîcheur.

Les avantages du bassin naturel

Idéal pour les amoureux de la nature, le bassin naturel permet de favoriser la biodiversité locale et d’aider les animaux à s’installer et vivre dans votre jardin comme dans leur milieu naturel.

L’intervention de l’homme est limitée car le bassin naturel demande assez peu d’entretien s’il est réalisé dans les règles de l’art.

L'Oeil de l'Expert Paysages Conseil

Quel sont les avantages du bassin naturel ?

Le bassin naturel représente un lieu de repos, de détente et de contemplation. En effet, si les plantes pourront être choisies et introduites par le créateur du bassin naturel à l’origine, la végétation se développera d’elle-même en toute harmonie avec la vie animale qui y trouvera son habitat. Ainsi parmi les animaux les plus fréquents venant coloniser un bassin naturel, dépendant bien évidemment de la zone géographique et de l’endroit où le bassin naturel est implanté, on retrouve les grenouilles et crapauds au chant délicieux l’été venu, les libellules délicates et éblouissantes, mais aussi quelques petits mollusques d’eau douce. En outre ce point d’eau attirera également les oiseaux qui pourront s’y désaltérer et s’y baigner ainsi que d’autres petits animaux familiers.

Le bassin naturel constitue une oasis pour les espèces communes les plus menacées dans nos villes et nos campagnes. Implanter un bassin naturel, c’est faire un geste actif dans la direction de la protection de ces espèces animales, un engagement écologique. Ainsi le bassin naturel est utile en plus d’être beau.

Comment installer un bassin naturel

Tout d’abord, pour installer un bassin naturel, il faut trouver l’emplacement parfait dans le jardin. Pour que le bassin naturel puisse évoluer de façon quasi autonome par la suite, il est essentiel de suivre quelques règles fondamentale au moment de son implantation.

Le bassin naturel n’est pas homogène : il doit être constitué d’une partie plus profonde en son centre, en particulier s’il est destiné à accueillir des poissons, et une périphérie peu profonde pour favoriser la pousse de plantes d’eau douce.

Idéalement le bassin naturel occupe une surface assez importante, aussi il faut lui consacrer une place suffisante dans le jardin. En outre, au-delà de la surface consacrée au bassin naturel en lui-même, il est bon de définir un secteur périphérique tout autour du bassin, notamment pour héberger des plantations complémentaires liées à l’écosystème du bassin naturel, telles que des roseaux par exemple, dont le système de filtration biologique. En effet, la surface destinée à l’entretien naturel du bassin correspondra environ à environ 30 pourcents de la surface de ce dernier.

En terme d’infrastructure, on creuse le bassin naturel dans le sol et son étanchéité est permise par des éléments naturels tel que l’argile (mais imparfaite et requérant un apport en eau régulier) ou par des matériaux synthétiques, plus efficaces, telles qu’un liner ou une bâche en PVC.

L’avantage est que la conception de bassin naturel pourra épouser les formes du jardin : on évitera en effet les lignes droites pour un effet plus spontané.

Si la nature peut reprendre ses droits grâce à ce type de bassin, cela ne signifie pas pour autant qu’il faut laisser le bassin naturel à l’état sauvage.

Afin de préserver le bassin naturel de l’encrassement et éviter que l’eau ne stagne et ne soit le lieu d’accueil de végétaux peu appropriés ou d’animaux moins sympathiques, il convient de prévoir un système de filtration qui peut être mécanique, avec une pompe, ou lui aussi naturel. Cette solution est la plus adaptée aux bassins naturels. Elle repose dans le choix de plantes d’épuration qui vont absorber les substances organiques et s’en nourrir et nettoyer naturellement l’eau du bassin

Par ailleurs, afin de contenir les espèces animales les moins désirables, telles que les moustiques, il faut prévoir des algues et plantes aquatiques favorables aux batraciens ou envisager d’héberger quelques poissons telles que les carpes koï, omnivores et grandes consommatrices de petits insectes et larves.

En Basse-Normandie, Paysages Conseil vous accompagne dans la création de votre bassin naturel, si vous habitez dans la Manche, l’Orne ou le Calvados.